Cycle d’action – PDCA

Dans cet article, je vais vous parler du cycle d’action du pdca, ou autrement appelé Roue de Deming, du nom de son inventeur.

Ce cycle d’action est un cycle qui se déroule en 4 phases,
La première, PLAN ou planifier .
La deuxième DO, de l’anglais, faire, développer.
La troisième, phase de CHECK ou de contrôle.
Et la quatrième, ACT, agir et réagir.

C’est un cycle que l’on va pouvoir utiliser dans la gestion d’un projet, pour l’amélioration de la qualité, dans le cadre de résolution de problèmes, pour l’élaboration de solutions.
C’est une méthode qui permet de mettre en oeuvre un changement, ça peut être aussi dans le cadre d’un management de créativité, dans un processus d’innovation,
et surtout c’est un cercle vertueux c’est à dire que c’est quelque chose qui va nous permettre d’augmenter la capacité en fonction des nombres de fois où on va faire ce cycle, on le reverra dans quelques instants

La première phase, PLAN, c’est à dire Planifier, c’est une phase où on va preparer l’action, on va surtout définir les objectifs et les résultats attendus, on va utiliser un outil qui s’appelle le QQOQCCP, sur lequel je reviendrai dans un prochain article/video et puis c’est aussi le moment où on va définir le planning de l’action.
C’est une phase où l’on va essayer d’acquérir, de récolter le maximum d’informations
pour pouvoir mettre en oeuvre l’action, mettre en oeuvre la manière dont on va gérer et contrôler l’ensemble de notre projet. Lire la suite

Publicités

Méditation: Les Trésors du Yoga – Partie 2

Méditation de MANIPURA, le 3° Chakra
(selon les enseignements de Paramahansa YOGANANDA)

Manipura est le chakra du plexus solaire/nombril/estomac
Il est en rapport avec l’élément feu

L’objectif de la méditation de manipura est de se débarrasser des tous ses attachements, pour développer notre liberté dans notre réalisation personnelle Lire la suite

Complexité et santé

La complexité est présente partout, chaque situation, chaque interaction, mais également en chacun de nous et nos relations sociales.

Il apparait clairement aujourd’hui que notre société vit « au dessus de ses moyens psychiques »…

Nos principaux modes de fonctionnement mentaux ne sont plus adaptés à notre époque.

Il nous faut apprendre à appréhender notre environnement avec de nouveaux outils fondamentalement différents de ceux qui nous ont été offerts et enseignés jusqu’à maintenant.

Nous sommes actuellement face à un enjeu sociétal de taille, qui s’il n’est pas pris en compte à sa juste mesure mènera à une disjonction encore plus accrue entre le monde tel qu’il évolue et de se structure et notre manière de le percevoir.

Nous ne pouvons plus, face à ces situations de plus en plus complexes, nous permettre de continuer à systématiquement séparer, simplifier, et ignorer l’incertitude, pour finalement essayer de réduire le réel à la taille « confortable » de nos fonctionnements cérébraux limités et périmés…

Ouvrons alors nos esprits, acceptons qu’il existe beaucoup plus que ce que nous pouvons appréhender et que cette part, inaccessible, incertaine, représente la majorité des facteurs influençant l’évolution des choses.

Cette évolution possible de l’homme, ou de son mode de fonctionnement, est à l’opposé du mouvement que nous observons dans certains domaines.

Dans le domaine de la santé par exemple, il est toujours plus question d’hyper-spécialisation et de « standardisation »

Cependant la maladie est complexe,
survenue, évolution, gravité, une somme d’incertitudes et de relations complexes.

Le diagnostic est complexe,
deux signes cliniques sont ils signes de deux troubles différents ou manifestations d’un seul trouble? quoi attribuer à quoi, faire la part des choses?

Le traitement est complexe,
quelle stratégie appliquer? chaque patient répondra différemment. Par exemple l’association de plusieurs médicaments peut entrainer l’émergence d’effets secondaires non prévus.

Le patient est complexe,
il vit sa santé au sein de sa propre vie, de sa famille, de son environnement social, en fonction de ses aspirations et son passé médical.

Le praticien est complexe,
En fonction de son propre ressenti, de son expérience, de son approche de la maladie et de son patient.

L’acte de soin a lieu au sein d’un environnement complexe, associant contexte socio-économique, administration et politiques de santé publique.

Nous voyons donc qu’il est nécessaire d’intégrer la notion de complexité à chaque niveau de décision.

Il y a trop de paramètres en jeu pour nous permettre de réduire et séparer les choses. A trop simplifier nous risquons de nous éloigner du réel.

Il nous revient donc de multiplier les points de vue afin de nous adapter aux caractéristiques complexes, incertaines et changeantes de tout notre environnement.

Méditation: Les trésors du yoga – Partie 1

Kirtan Kriya: 4 syllabes pour le nirvana

Kirtan Kriya est considérée comme la plus puissante de toutes les méditations de Kundalini Yoga
elle utilise le plus important et le plus fondamental mantra de la science yogique, le Sa Ta Na Ma mantra.
La combinaison de l’utilisation de mantras, mudras et pranayama est la meilleure façon d’associer les effets physiques et spirituels Lire la suite